lundi 1 juin 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 

Une entreprise d’audit en sécurité a rendu les résultats d’une enquête menée sur la cybercriminalité qui touche les institutions financières suisses. 

Selon KPMG, la Suisse devient la cible privilégiée des cybercriminels, le nombre de cyberattaques varie selon les domaines. L’usurpation de comptes est en augmentation par rapport aux précédentes années contrairement aux autres domaines touchés par le piratage.

Le rapport ajoute que les fuites de données bancaires, s’est accru en 2012. D’ailleurs au moins 30 sociétés ont fait l’objet d’une intrusion. Le vol de données occupe les premières places avec 65%.

Selon l’étude, la fuite de données est généralement interne, ce qui laisse entendre que le vol de données se fait dans la plupart des cas avec la complicité des employés. Le secteur bancaire est le plus vulnérable et le plus touché par la fuite de données.

Selon les statistiques réalisées par la société, la confédération est touchée par 40 % de cas de vol de données loin du Japon avec 22% et les Etats-Unis avec 2% des cas recensés dans le monde.

 







Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI