Les résultats d’une étude menée par une entreprise de sécurité américaine révèlent que les pays asiatiques sont à l’origine de la plupart des cyber-attaques. La Chine et l’Indonésie occupent les premières places. 

Comme chaque trimestre, Akamai, un leader dans le Cloud, rend publics les résultats de ces enquêtes sur Internet. Dans son rapport intitulé « Etats des lieux de l’internet » qui met en évidence les attaques de trafic, Akamai constate une baisse des attaques en provenance de la Chine par rapport au dernier trimestre de 2012 même si l'empire du milieu reste en pole position.

Dans le Top 10 des pays source d’attaques, la Chine demeure la première avec 33%, soit un tiers des cyber-attaques dans le monde avec un léger recul par rapport à l’année précédente. Elle est suivie par l’Indonésie qui a pris la deuxième place avec 21%. En troisième position viennent les Etats-Unis avec 8,3% du nombre d’intrusions.

Les 10 premiers pays sont à l’origine de 80% des attaques. La Roumanie reste le seul pays européen sur la liste de Top 10 des pays sources de cybercriminalité. Elle occupe la neuvième place. Au total 68% des cyber-attaques ont pour origine les pays de la région Asie-Pacifique-Océanie. 

L’Europe, quant à elle, représente 19% du nombre d’attaques devant l’Amérique du Nord avec 13% environ.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 144329
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI