vendredi 13 décembre 2019    || Inscription
BanniereNews
 
 

L’association GreatFire.org révèle que la censure chinoise vient de mettre en place le blocage du DNS de Edgecast ce qui a pour conséquence d’empêcher l’accès à plusieurs milliers de sites.

La Chine n’en a décidément pas fini avec la censure. Selon GreatFire.org, les autorités ont en effet décidé de bloquer tous les contenus passant par le Edgecastcdn.net, l’un des plus importants fournisseurs de CDN. 

Notons que cette entreprise a récemment été rachetée par Verizon. 

En conséquence, des milliers de sites sont désormais bloqués. C’est le cas par exemple de Sony Mobile ou encore du média The Atlantic dont les reportages sur la Chine n’ont certainement pas plu aux autorités locales. C’est encore le cas du site Drupal.org, ceci signifiant qu’il n’est plus possible pour les sites chinois s’appuyant sur ce CMS de mettre à jour ou d’installer des extensions. C’est encore vrai pour l’ensemble des add-ons Mozilla Firefox qui utilisent également le CDN de Edgecast. Des milliers d’autres sites sont également inaccessibles comme Gravatar ou encore Speedtest ou Deviantart.

Outre le fait que Verizon se soit récemment porté acquéreur de l’entreprise, GreatFire rappelle que le conseil d’administration de l’opérateur mobile inclut plusieurs directeurs d’importantes sociétés ayant procédé à des investissements massifs en Chine comme Royal Dutch Shell ou encore Procter & Gamble. Les conséquences économiques pourraient donc s’avérer graves pour l’Empire du milieu. Ajoutons que le pays est supposé accueillir cette semaine la World Internet Conference et le cas de cette censure massive fait désordre dans ce contexte.




Autres News Accès, Gouvernance

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI

FIC

Ayant pour thème cette année "Replacer l'humain au coeur de la cybersécurité", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 28, 29 et 30 janvier 2020 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

RSS