Ross Ulbricht, soupçonné d’être à l’origine de la création de la plate-forme « underground » Silk Road, plaide non-coupable des sept chefs d’inculpation retenus contre lui. Il risque la prison à vie.

C’est ce qui s’appelle être dans de sales draps. Le procès qui pourrait durer 6 semaines se tiendra à la cour fédérale de Manhattan. Ross Ulbricht, 30 ans, n’a jamais reconnu être le créateur de cette plate-forme et doit faire face à de nombreux chefs d’inculpation parmi lesquels : conduite d’une entreprise criminelle et conspiration pour du trafic de narcotiques. Les accusateurs vont même plus loin affirmant que M. Ulbricht a pris des mesures extrêmes pour assurer la protection de la plate-forme Silk Road, mesures allant jusqu’à la sollicitation de meurtre à l’encontre de 6 personnes qui auraient pu constituer une menace pour l’existence du site. Jusqu’à présent, il semble qu’il n’existait aucune preuve sérieuse concernant cette dernière allégation – sans doute la plus grave – mais la juge Katherine Forrest qui préside le tribunal de Manhattan a précisé qu’elle autoriserait les accusateurs à présenter des preuves sur ces soupçons de commandites de meurtres.

1,2 milliard de dollars de chiffre d'affaires

La plate-forme Silk Road, accessible via le réseau TOR, a été opérationnelle entre janvier 2011 et octobre 2013. Elle proposait la commercialisation de milliers de produits illicites parmi lesquels des drogues ou encore des armes, ainsi que des numéros de cartes de crédit volés. Selon les autorités qui ont procédé à son démantèlement voici un peu plus de 12 mois, elle aurait généré un chiffre d’affaires de 1,2 milliard de dollars et 80 millions de dollars de commissions versées. Selon l’accusation, M. Ulbricht aurait disposé de 145 000 bitcoins lors de son interpellation pour un montant de 41,2 millions de dollars.

Un contexte défavorable

Parmi les supporters de M. Ulbricht figurent les libertaires et les aficionados du bitcoin lesquels voient en ce procès une atteinte à la liberté d’Internet. « Ce n’est pas à propos d’un homme ou d’une famille. C’est quelque chose qui va impacter la loi au 21ème siècle », a déclaré la mère de l’accusé selon Reuters. Effectivement, le contexte international récent, et tout particulièrement les attentats qui viennent de se produire en France, créent un climat particulier qui ne risque pas d’être favorable à M. Ulbricht.




Autres News Cyber Crime

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143983
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI