Le « soi-disant » Etat Islamique utilise tous les moyens de communication pour assurer sa propagande de haine et de meurtre. L’organisation terroriste vient de publier sur un site web les noms, photos et adresses postales de plus de 100 Américains qui ont participé à des opérations appelant à les tuer.

Selon l’organisation, ces personnes auraient contribué à sa défaite en Syrie, Yemen, Irak et dans d’autres pays. Le Département de la Défense et le FBI ont indiqué être au courant de ces posts et travaillent à leur identification, voire leur suppression. Selon un membre du Département de la Défense qui s’est exprimé au New York Times sous couvert d’anonymat, les serveurs du Département n’auraient pas été piratés et la plupart des informations auraient pu être trouvées dans des enregistrements publics, des sites personnels ou des réseaux sociaux.

Des noms faciles à trouver et des erreurs

Pour certains de ces noms, ils auraient pu être prélevés directement depuis les rapports officiels établis par le Département de la Défense, sur les campagnes menées par les Américains contre ISIS (Islamic State of Iraq & Syria). Cependant, figurent également parmi les noms des personnels militaires américains qui n’ont strictement rien à voir avec les opérations menées contre l’organisation. Par exemple, rappelle le NYT, la liste contient des membres d’équipages de B52 stationnés en Louisiane et au Dakota du Nord alors que la campagne aérienne n’utilise pas ces bombardiers. Plusieurs femmes figurent sur la liste mais leurs photos ont été floutées.

« Avec l’important volume de données que nous avons récupéré de différents serveurs et bases de données, nous avons décidé de dévoiler 100 adresses afin que nos frères en Amériques puissent s’occuper de vous », a déclaré l’auto-proclamée division hacking de l’Etat Islamique tout en ajoutant. : « Et maintenant que nous vous avons facilité le travail en vous fournissant leurs adresses, tout ce que vous avez à faire est de réaliser la dernière étape, alors qu’attendez-vous ? »

L'intimidation se poursuit.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143934
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI