jeudi 24 octobre 2019    || Inscription
BanniereNews
 
 

La société SilentCircle qu’il a cofondée était déjà installée en Helvétie. Phil Zimmermann, quant à lui, continuait à se partager entre sa terre natale des Etats-Unis et le siège social de l’entreprise à Genève. Tout récemment, il a fait le pas et s’y installe à son tour, considérant que les USA sont allés trop loin dans l’écoute des citoyens. Une démarche à méditer par les sénateurs qui doivent examiner la Loi sur le Renseignement dans les prochaines semaines.

Phil Zimmermann a toujours été un activiste politique. Déjà dans les années 80, militant pour le désarmement nucléaire, il était prêt à quitter le pays à tout moment, rappelle Juliette Garside du Guardian. Aujourd’hui, trois ans après la création de SilentCircle qui a développé le téléphone sécurisé Blackphone, il vient de quitter les Etats-Unis, considérant que son pays natal est désormais allé trop loin dans la surveillance des individus. « Toutes les sociétés dystopiques se caractérisent par une surveillance excessive, mais désormais nous voyons des démocraties occidentales comme les USA ou la Grande-Bretagne prendre le même chemin. Nous devons faire machine arrière. Les gens qui ne sont pas soupçonnés de crimes ne devraient pas avoir des informations leur appartenant collectées et stockées dans une base de données. Nous ne voulons pas devenir comme la Corée du Nord ».

PGP toujours pas cassé

Après avoir inventé le système de chiffrement Pretty Good Privacy (PGP) qui continue à être une référence dans le domaine du chiffrement et – de l’aveu même de ses responsables – un véritable casse-tête pour la NSA et ses consoeurs, Phil Zimmermann s’est lancé dans un autre projet avec Mike Janke et Jon Callas. SilentCircle vise à sécuriser les communications sur mobiles passées sur iOS et Android grâce à un système de cryptage de bout-en-bout. 

Dans le courant de cette année, une nouvelle version devrait voir le jour ainsi qu’une tablette.  Ironie de l’histoire, les technologies de SilentCircle ont déjà été adoptées par les forces spéciales de plusieurs pays parmi lesquels les USA, l’Australie, la Grande-Bretagne ou encore le Canada. Parmi les bailleurs de fonds de SilentCircle figure Ross Perot Jr, le fils du milliardaire candidat à la présidentielle de 92, qui aurait investi 50 millions de dollars à l’occasion d’un deuxième tour de table.

Le catalyseur Lavabit

Les révélations d’Edward Snowden ou encore les gesticulations américaines quant à la volonté d’installation possible de backdoors dans les systèmes de communications américains ont finalement eu raison de son envie de rester sur le sol US. Mais c’est l’affaire Lavabit qui a été le déclencheur. Cette entreprise fournissait un service de messagerie sécurisée à 410 000 personnes parmi lesquelles M. Snowden. A l’été 2013, une décision de justice a obligé l’entreprise à installer un système de surveillance sur son service. Plutôt que de plier, le fondateur Ladar Levison a préféré se saborder et fermer son service. Ce nouvel exemple a définitivement convaincu M. Zimmermann de quitter le territoire s’il ne voulait pas qu’il lui arrive une mésaventure identique.

Des sociétés françaises ont annoncé leur départ

A l’heure où la Chambre Haute va prochainement examiner la Loi sur le Renseignement, la décision de l’un des papes du chiffrement, montre que les risques encourus sont de plus en plus importants et que M. Zimmermann n’entend pas céder à ce chantage. 

Rappelons que plusieurs acteurs de premier plan dans le domaine de l’hébergement en France ont également annoncé que leurs développements et leurs investissements dans les datacenters se feraient à l’étranger. M. Zimmermann vient de montrer le chemin et il pourrait fort bien être imité.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI

BLOCKCHAIN

Conférence et exposition sur les applications d'entreprise de la blockchain à Paris, cité universitaire internationale, les 13 et 14 novembre 2019. Organisés par Corp Agency.

TRUSTECH

Cet événement international dédié aux paiements, à l'identification et à la sécurité est organisé à Cannes (palais des festivals) du 26 au 28 novembre 2019. Organisé par Comexposium.

FIC

Ayant pour thème cette année "Replacer l'humain au coeur de la cybersécurité", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 28, 29 et 30 janvier 2020 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

RSS