mardi 19 mars 2019    || Inscription
BanniereNews
 
 

Les criminels, que le FBI soupçonne d’agir depuis la Russie, ont opéré entre février et mai de cette année profitant d’une faille du système des impôts qui leur a permis de récupérer des données sensibles permettant d’effectuer des demandes de remboursements factices.

Voici quelques jours, nous vous relations la fraude qui avait visé plus de 100 000 contribuables américains après que des pirates aient réussi à s’introduire dans les systèmes du trésor et dérobé des données sensibles. Nous avons désormais le montant : près de 40 millions de dollars. Ce montant a été révélé par le patron du Trésor américain, John Koskinen, devant la représentation nationale des Etats-Unis.

Il a par ailleurs mis en garde sur le fait que ce montant pourrait s’avérer plus important, l’attaque étant coordonnée depuis des sites Internet situés en Russie et dans d’autres pays. Il a rappelé les chiffres. 200 000 contribuables ont été visés au travers de l’application Get Transcript permettant de récupérer les données de leurs déclarations. Les données ont été acquises pour environ la moitié d’entre eux. 35 000 contribuables avaient déjà rempli leurs déclarations 2014 et n’ont pas été affectés. Le système anti-fraude du trésor américain a réussi à bloquer les criminels pour 23 500 tentatives de fraude. Mais 13 000 demandes de remboursements ou d’exonération n’ont pas été détectées, ce qui a permis aux cyber criminels de s’emparer de 39 millions de dollars.

Un audit en mars non suivi d'effet

Par ailleurs, suite à cette faille, un audit a été mené qui a conduit à une préconisation de 44 mesures à mettre en place de toute urgence. Ce rapport a été délivré au mois de mars, c’est-à-dire pendant que la fraude était en train de s’opérer (entre février et mai). J.Russel George, inspecteur général des impôts, a reconnu que les criminels auraient rencontré plus de difficultés si les recommandations avaient été suivies d’effet.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 100100
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS



Événements SSI

IT & IT SECURITY MEETINGS

IT & IT Security Meetings, «salon des réseaux, du cloud, de la mobilité et de la sécurité informatique», se tient à Cannes, Palais des Festivals et des Congrès du 19 au 21 mars 2019. Organisé par Weyou Group.

RSS