Guillaume Poupard, directeur de l'Anssi, ne souhaite pas que son agence soit détachée des services du premier ministre comme cela a été envisagé récemment dans un rapport parlementaire.

En décembre, une idée que l’on trouve dans un rapport sénatorial sur le projet de loi de Finances 2016 suggérait que l’ANSSI prenne son indépendance vis-à-vis du SGDSN (Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale). Le but étant de se doter d’une autonomie budgétaire mais aussi de mieux faire circuler son discours auprès des députés et sénateurs par exemple.

Guillaume Poupard, directeur de cette agence, n'est pas de cet avis. Et il s'en est ouvert à la presse aujourd'hui dans le cadre du FIC. « Je pense que le meilleur endroit pour positionner l’ANSSI est là où elle se trouve aujourd’hui. En étant rattaché au SGDSN, je suis à proximité de toutes les autorités de l’Etat. Et dans l’heure ! Une agence indépendante ne peut pas le faire. Donc cela nous protège plus qu’autre chose. Pour moi l’émancipation serait plutôt un frein qu’autre chose », coupe-t-il rapidement. A juste titre visiblement puisqu’il glisse qu’il peut contacter, si besoin, les différents ministres et même le président de la République.

Plus d'informations dans le compte-rendu de la conférence de presse de Guillaume Poupard à Lille ce lundi 25 janvier à lire dans cet article de linformaticien.com.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143905
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI