Le 30 août, dans les locaux de la Tour Engie à la Défense, un partenariat entre l’opérateur Engie et Thales a été signé. Ce partenariat prévoit, entre autres, d’accompagner la transformation numérique d’Engie, notamment par la sécurisation de ses applications industrielles.

 

Sourire, poignée de mains et tutoiement de rigueur : l’ambiance était franchement cordiale ce matin entre Isabelle Kocher, CEO d’Engie, et Patrice Caine, PDG de Thales. Les deux Présidents ont scellé dans la décontraction un partenariat de longue haleine.

Pour Isabelle Kocher, ce partenariat est une évidence, notamment dans la démarche de transformation numérique d’Engie : « la profondeur de notre transformation industrielle, avec l’arrivée et objets connectés et la sécurisation de nos infrastructures industrielles est telle que ce partenariat est totalement naturel. Il s’inscrit dans la démarche d’innovation et de transformation d’Engie. Par exemple, nous évoluons vers une énergie décarbonée au maximum. Cette évolution nécessite des capacités de stockage plus grandes ».

L’arrivée des objets connectés : une étape de de la transformation d’entreprise 

Autre facteur qui concourt à faire évoluer Engie vers le numérique,  l’arrivée des objets connectés modifie radicalement le rapport d’Engie avec ses clients, grands comptes ou particuliers. « Nous passons de grands systèmes à une logique de fourniture d’énergie totalement décentralisée, où la capacité d’initiative et d’innovation sur le terrain devient un  facteur de transformation de l’organisation », précise Isabelle Kocher. Autrement dit : c’est à l’opérateur d’Engie sur le terrain de proposer, à l’aide d’outils adaptés, une évolution de l’offre de plus en plus tournée vers  le client, qui passe notamment par les objets connectés.

Or, cette logique de décentralisation vers le client doit s’accompagner d’une sécurité accrue des infrastructures industrielles d’Engie. D’où ce partenariat au chiffre d’investissement tenu soigneusement secret, mais qui prévoit entre autres la fourniture d’un SOC dédié Engie par Thales, une mutualisation des équipes, sur un minimum de cinq ans, mais « qui a vocation à se poursuivre dans la durée », conclut Isabelle Kocher.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143905
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI