lundi 16 septembre 2019    || Inscription
BanniereNews
 
 

Les lois de programmation militaire (LPM) se succèdent depuis la création de la 5ème République en 1958. Ce sont des lois quinquennales, qui donnent les orientations budgétaires de nos forces armées. Elles ont notamment ancré l’importance de la dissuasion nucléaire, force de seconde frappe, maritime et aérienne permettant la maîtrise, par la France, de la bombe H dès août 1968.

La LPM 1998, la treizième, est restée dans les annales pour avoir prononcé la suspension du service militaire obligatoire (et non la suppression).

La dernière loi quinquennale est celle de 2013, qui, après celle de 2008, renforce les exigences de sécurité en matière de cyber-défense, et précise les exigences de sécurité cyber pour les opérateurs d’importance vitale (OIV).

La directive européenne NIS (network information security) qui doit être appliquée en droit français en 2018. Elle est susceptible de faire évoluer le cadre des exigences françaises en matière de cyber-sécurité pour les OSE « opérateurs de services essentiels ». Force est toutefois de reconnaitre que le gouvernement français et l’ANSSI se gardent bien, à ce jour, de communiquer et de proposer une réflexion sur le sujet, au cours de l’été 2017. Une volonté de statu quo semble s’imposer en France, par rapport aux arrêtés LPM, non tous publiés. La question est difficile à suivre… et devient de plus en plus confuse. Il ne se passe rien… Plus personne ne comprend rien au sujet...

Un nouveau cap fin 2017, ou en 2018 ?

Néanmoins, le Président de la République a confié à la ministre des Armées la mise en œuvre d’une « revue stratégique de défense et de sécurité nationale » visant à préparer la prochaine Loi de Programmation Militaire. On parle d’une échéance fin 2017 ou en 2018 ; en fait personne ne sait vraiment… Des groupes de discussions divers et dont les objectifs, peu précis, sont sollicités de toutes parts. Des chercheurs, des industriels, des entreprises, des associations d’utilisateurs, une cyber-task-force et plein d’autres choses s’animent pour parler. Il faut expliquer aux nouveaux parlementaires, nouvellement élus, ce que sont les enjeux et les projets : ce n’est pas facile. Ils ne connaissent rien sur la question. 

Il est urgent d’organiser une communication compréhensible sur ces sujets. Et d’abord, qui seront les futurs OSE qui devront être conformes à quel référentiel l’an prochain ?

Que sont les directives et les actions à mener en matière de cyber-sécurité ? Tous les acteurs de la profession sont prêts à faire. Il faut leur donner des objectifs et des caps …




Autres News Gouvernance

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la sécurité des systèmes d'information se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 9 au 12 octobre 2019. Organisées par DG Consultants.

BLOCKCHAIN

Conférence et exposition sur les applications d'entreprise de la blockchain à Paris, cité universitaire internationale, les 13 et 14 novembre 2019. Organisés par Corp Agency.

TRUSTECH

Cet événement international dédié aux paiements, à l'identification et à la sécurité est organisé à Cannes (palais des festivals) du 26 au 28 novembre 2019. Organisé par Comexposium.

FIC

Ayant pour thème cette année "Replacer l'humain au coeur de la cybersécurité", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 28, 29 et 30 janvier 2020 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

RSS