jeudi 14 décembre 2017    || Inscription
BanniereNews
 
 
News Partenaires

2016 a été une année record en matière de failles de sécurité. De récentes études indiquent que le nombre de dossiers exposés a atteint les 4,2 milliards l'année dernière, contre seulement 1,1 milliard en 2013.

[Lire l'article...]

Durant les universités d’été du groupement Hexatrust, la première partie de l’après-midi a été conclue par une intervention de Ludovic Perret sur la cybersécurité & la cryptographie post-quantique.

Maître de conférences au laboratoire informatique de Paris 6, professeur à l’université Pierre & Marie Curie et chercheur à l’Inria, M. Perret est un spécialiste chevronné de tout ce qui touche au chiffrement. Depuis plusieurs années, il s’intéresse aux évolutions qui seront indispensables dans le cadre de l’avènement de l’ordinateur quantique et tout particulièrement ses conséquences sur la cybersécurité. Parmi ses spécialités figure la cryptographie post-quantique, laquelle consiste à utiliser des méthodes de chiffrement « classiques » dans un environnement quantique, en opposition à la cryptographie quantique qui, elle, s’appuie sur le mécanisme quantique de l’ordinateur.

Déchiffrement en quelques minutes

Dans l’état actuel de l’informatique, le déchiffrement de clés RSA 2048 ou 4096 bits, les plus utilisées, est théoriquement impossible à réaliser avec la puissance de calcul disponible. Notons qu’une clé 2048 est un nombre comportant 617 chiffres. Si les clés 1024 ont réussi à être cassées, notamment en s’appuyant sur de l’intelligence artificielle, ce n’est pas le cas des 2048 ou 4096 et les spécialistes estiment qu’il est peu probable que cela soit possible à court terme, y compris avec les calculateurs les plus puissants. Toutefois, la situation sera radicalement différente avec les ordinateurs quantiques pour lesquels de telles clés pourraient être déchiffrées en seulement quelques minutes. Cela suppose donc de repenser intégralement la sécurité et les algorithmes dans cet environnement quantique. Des équipes du monde entier travaillent sur ces domaines dont Ludovic Perret. La communauté scientifique s’évertue aujourd’hui à faire évoluer ses travaux en vue de trouver une normalisation, un standard pour un domaine qui n’existe pas encore.

Ce domaine a donc été confié à Au National Institute of Standards and Technology et les premières propositions devraient être soumises dès le mois prochain de la part de la communauté. Selon M. Perret, les premiers standards post-quantiques pourraient voir le jour dès 2020.

Des applis avant l'ordinateur

Sachant que les plus grandes entreprises IT de la planète travaillent sur le sujet des applications post-quantiques alors qu’ils sont très peu nombreux à œuvrer sur l’ordinateur quantique lui-même, on peut supposer que des applications quantiques arriveront avant même qu’il soit possible de les mettre en service, faute d’ordinateurs capables de les accueillir.

Dans le cas de la cybersécurité, cette situation est plutôt vécue comme une chance car on n’ose imaginer les énormes dangers et les conséquences potentiellement désastreuses liés à un déchiffrement quasi-immédiat de l’ensemble des clés.

Notons que l’informatique quantique continue de progresser à pas de géant avec la présentation en début de semaine à Moscou d’un ordinateur de 51 qubits, ce qui en fait aujourd’hui l’ordinateur quantique le plus puissant au monde. Microsoft, IBM, Google ou encore le Français Atos ou le Canadien dWave sont les principales sociétés travaillant dans ce domaine.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Billet d'humeur

Histoire vécue incroyable de RSSI (3)

Le rêve d’un « service premium gratuit » et de contrats de maintenance à vie sans payer (n°3 d’une longue série à venir.)

la rédaction 0 1962

Les histoires ci-dessous sont tirées de cas réels de comportements déviants d’utilisateur / utilisatrice, assez incroyables, mais complètement réelles.
Il est usuel d’exiger une qualité de service parfaite. Les produits doivent fonctionner et n’avoir aucun défaut. Le fournisseur doit apporter une réponse immédiate à tout, y compris pour fournir des services qu’il n’a jamais envisagés, et le tout gratuitement.
Des telles attentes reposent sur un malentendu dans lequel l’utilisateur est aussi fautif que le fournisseur. Que l’on soit avec un service de grande consommation, ou avec un service professionnel.

Événements SSI

FIC

Forum International de la Cybersécurité à Lille

la rédaction 0 751

Le 10ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 23 et 24 janvier 2018 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Nord-Pas de Calais et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

IT MEETINGS

Salon business des réseaux, des télécoms, de la mobilité, du cloud computing, des datacenters et de la sécurité

la rédaction 0 754

Le salon business des réseaux, des télécoms, de la mobilité, du cloud computing, des datacenters et de la sécurité aura pour cadre à nouveau du 20 au 22 mars 2018 le palais des festivals et des congrès de Cannes. Organisé par Weyou Group.

DOCUMATION

Couplé avec le Data Intelligence Forum

la rédaction 0 733

Congrès et exposition Documation et Data Intelligence Forum, deux événements pour réussir sa digitalisation, du 20 au 22 mars 2018  à Paris Porte de Versailles. Organisé conjointement avec les salons Solutions RH, Solutions Intranet, Collaboratif et RSE et I-expo par Infopromotions.

SSI SANTÉ

6ème Congrès National de la Sécurité des SI de Santé

la rédaction 0 515

Le 6ème Congrès National de la Sécurité des SI de Santé a lieu du 3 au 5 avril 2018 au Mans avec pour thèmes : Europe & RGPD, cyber-insécurité, technologies & méthodes. Organisé par l'Apssis (Association Pour la Sécurité des Systèmes d'Information de Santé).

RSA CONFERENCE

Édition USA

la rédaction 0 734

Dédiée à la sécurité de l'information, la RSA Conference USA se tient à San Francisco (Moscone Center) du 16 au 20 avril 2018. Organisée par RSA.

RSS