samedi 16 décembre 2017    || Inscription
BanniereNews
 
 
News Partenaires

2016 a été une année record en matière de failles de sécurité. De récentes études indiquent que le nombre de dossiers exposés a atteint les 4,2 milliards l'année dernière, contre seulement 1,1 milliard en 2013.

[Lire l'article...]

Amphithéâtre plein hier matin, aux Assises de la Sécurité des Systèmes d’information  à Monaco, pour la « guest star » du jour, à savoir Guillaume Poupard, directeur général de l’Anssi. Comme à son habitude, c’est-à-dire avec un discours franc et sans langue de bois,  le patron de l’Anssi a délivré quelques messages forts et entendus par une audience chaque année de plus en plus importante.

Guillaume Poupard a tout d’abord dressé un premier bilan d’une action internationale intense, qui s’est concrétisée ces dernières semaines par des déplacements nombreux à l’étranger, notamment en Estonie (cf. Mag-Securs n°56), un travail « accru avec la Commission Européenne », et une coopération de plus en plus marquée avec notre partenaire naturel sur la sécurité de l’information en Europe, à savoir l’Allemagne. Guillaume Poupard confie être très régulièrement en contact avec son homologue allemand, le BSI.

Les enjeux de coopération internationale et de création d’une agence de cybersécurité européenne, annoncée par le Commissaire européen Julian King le 19 septembre 2017 ont été abordés, avec une réticence marquée par le patron de l’Anssi pour confier ce rôle à une Enisa élargie, trop loin des centres de décision et d’intervention si une attaque d’ampleur a lieu. Rappelons que l’Enisa est basée en Crète. 

Le hack back : une abomination

Guillaume Poupard a insisté ensuite, bien évidemment, sur les enjeux de souveraineté nationale toujours présents dans les préoccupations de l’Anssi, même si la volonté de coopération internationale de l’Anssi devient un axe de développement majeur. Dans la même veine, Guillaume Poupard a développé un discours déjà amorcé lors du colloque sur la cyberpaix, le 7 avril à l’Unesco, en insistant avec une conviction que l’on sent profonde sur la mise en place d’un droit de la cyberpaix et une volonté réelle de ne pas faire du cyberespace un espace de règlement de comptes : en termes caractérisés, Guillaume Poupard confie ses craintes sur ce qui se passe déjà aux Etats-Unis, à savoir la pratique du « hackback », qui consiste en une réponse individuelle et non contrôlée de rétorsion et de contre-attaque menée pour leur propre compte des entreprises qui se sont fait attaquer. « Far West » est  le terme  qui revient fréquemment dans le discours du directeur de l’Anssi, qui confie être « très inquiet » sur ce sujet. 

Une seule parade selon lui : la réglementation, la certification, et les règles d’un État de droit. C’est d’ailleurs aussi dans cet esprit que le directeur de l’Anssi a annoncé la transposition prochaine en droit français de la directive NIS dans les mois qui viennent, et la montée en puissance de mise en place des SIIV (Systèmes d’Information d’Importance Vitale).

Des enjeux qui ne tiennent pas en 140 signes

En conclusion, et cela n’étonnera personne quand on connaît l’intelligence du sujet qu’a su insuffler Guillaume Poupard dans son Agence, le patron de l’Anssi ne cache pas ses interrogations. « La sécurité de l’information est un sujet complexe qu’on ne peut pas traiter en 140 signes »,  martèle-t-il. En effet. L’intensification de la menace, les attentes des entreprises et du grand public sont telles qu’il faut réfléchir sans cesse, et de manière transverse, en mêlant approche technique, humaine, juridique, voire sociétale, à des enjeux en constante évolution. Fatiguant, éreintant, épuisant, mais définitivement passionnant.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Billet d'humeur

Histoire vécue incroyable de RSSI (3)

Le rêve d’un « service premium gratuit » et de contrats de maintenance à vie sans payer (n°3 d’une longue série à venir.)

la rédaction 0 1996

Les histoires ci-dessous sont tirées de cas réels de comportements déviants d’utilisateur / utilisatrice, assez incroyables, mais complètement réelles.
Il est usuel d’exiger une qualité de service parfaite. Les produits doivent fonctionner et n’avoir aucun défaut. Le fournisseur doit apporter une réponse immédiate à tout, y compris pour fournir des services qu’il n’a jamais envisagés, et le tout gratuitement.
Des telles attentes reposent sur un malentendu dans lequel l’utilisateur est aussi fautif que le fournisseur. Que l’on soit avec un service de grande consommation, ou avec un service professionnel.

Événements SSI

FIC

Forum International de la Cybersécurité à Lille

la rédaction 0 762

Le 10ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 23 et 24 janvier 2018 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Nord-Pas de Calais et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

IT MEETINGS

Salon business des réseaux, des télécoms, de la mobilité, du cloud computing, des datacenters et de la sécurité

la rédaction 0 761

Le salon business des réseaux, des télécoms, de la mobilité, du cloud computing, des datacenters et de la sécurité aura pour cadre à nouveau du 20 au 22 mars 2018 le palais des festivals et des congrès de Cannes. Organisé par Weyou Group.

DOCUMATION

Couplé avec le Data Intelligence Forum

la rédaction 0 744

Congrès et exposition Documation et Data Intelligence Forum, deux événements pour réussir sa digitalisation, du 20 au 22 mars 2018  à Paris Porte de Versailles. Organisé conjointement avec les salons Solutions RH, Solutions Intranet, Collaboratif et RSE et I-expo par Infopromotions.

SSI SANTÉ

6ème Congrès National de la Sécurité des SI de Santé

la rédaction 0 523

Le 6ème Congrès National de la Sécurité des SI de Santé a lieu du 3 au 5 avril 2018 au Mans avec pour thèmes : Europe & RGPD, cyber-insécurité, technologies & méthodes. Organisé par l'Apssis (Association Pour la Sécurité des Systèmes d'Information de Santé).

RSA CONFERENCE

Édition USA

la rédaction 0 744

Dédiée à la sécurité de l'information, la RSA Conference USA se tient à San Francisco (Moscone Center) du 16 au 20 avril 2018. Organisée par RSA.

RSS