Nathalie Kosciusko-Morizet a réuni hier les 58 organismes partenaires1 du
label IDéNum. Cette rencontre a permis de mesurer les avancées de ce projet
d´identité numérique multi-services, lancé par Nathalie Kosciusko-Morizet, le 1er
février dernier.


Depuis cette date, le nombre de partenaires a triplé, et le chantier IDéNum a progressé,
simultanément, sur trois fronts :
- réglementaire, le référentiel général de sécurité est paru au Journal Officiel, et les
textes concernant le référencement pour l´administration électronique sont attendus
pour l´automne ;
- technique, un cahier des charges est en cours de rédaction et sera soumis aux
partenaires pour avis pendant l´été ;
- expérimental, plusieurs partenaires développent des prototypes et testent
actuellement l´interopérabilité de leurs solutions. Concernant l´accès à des services
sur Internet réservés à des abonnés, Dhimyotis a lancé plusieurs pilotes, dont 2
seront disponibles dès le mois de septembre. Morpho e-documents (ex Sagem) et
Paybox expérimentent un projet de sécurisation des transactions pour le commerce
en ligne.

L´étude du label SuisseID s´est également invitée à l´ordre du jour de cette réunion. Conçu
sur le même principe qu´IDénum, le label SuisseID a démarré son exploitation commerciale
depuis le 3 mai dernier. Afin de profiter des enseignements du projet suisse pour accélérer la
mise au point d´IDénum, une mission d´observation associant le cabinet de la secrétaire
d´Etat et les administrations concernées se rendra à Berne mi-juin.
Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, « la mobilisation de tous les partenaires IDéNum confirme
que ce projet répond aux exigences de sécurisation nécessaires au développement de
nouveaux services en ligne. Avec le label IDéNum, l´internaute aura le choix du fournisseur
comme du support : à lui de décider en fonction de ses besoins et de ses préférences ».

Le label IDéNum vise à fournir aux internautes un moyen fiable d´identification pour simplifier
leurs démarches en ligne. IDéNum permettra de mieux sécuriser les services existants et d´accéder à de nouveaux services nécessitant une signature. Le concept d´IDéNum
conjugue à la fois :
- respect de la liberté de l´internaute ; acquisition du certificat sur une base
volontaire et libre choix du fournisseur,
- simplicité d´usage ; un même certificat pour accéder à toute une palette de services
en ligne publics comme privés. Le label IDéNum signe pour l´internaute la fin du
cauchemar « des 1001 mots de passe »,
- confiance dans un système de sécurité répondant à un cahier des charges validé
par l´Agence nationale de la sécurité des systèmes d´information (ANSSI),
- mutualisation des investissements par les partenaires et accélération de la
dématérialisation des procédures, permettant d´obtenir des gains de productivité
estimés par l´Afnor à plusieurs milliards d´euros par an5.
- choix du support : le certificat sera disponible sur carte à puce, clé USB sécurisée,
ou téléphone mobile, accompagnant ainsi la généralisation du web mobile.

On retrouve parmi ces partenaires la Fédération bancaire française, la Fédération française des sociétés
d´assurance, la Poste, SFR, Orange, l´Association Force Ouvrière Consommateurs, les prestataires de services
Internet, des ordres professionnels et des chambres de commerce, la Caisse des dépôts, les industriels de la
carte à puce, de la sécurité informatique et du logiciel…

Liste des partenaires* qui ont rejoint IDéNum à ce jour :
ACSEL, AFNIC, Agorabox, Almetis, Agence nationale de la sécurité des systèmes
d´information, AriadNEXT, Association Force Ouvrière Consommateurs, Axway, BMS
Exploitation - Moneo, BNP Paribas, BPCE, Caprioli & Associés, Caisse des Dépôts et
Consignations, CDC-Fast, Certeurope, Chambre de commerce et d´industrie de Paris,
ChamberSign France, Conseil Supérieur du Notariat, Cryptolog, CS Communication et
Systèmes, Direction générale de la modernisation de l´Etat, Dhimyotis, Dictao, Fédération
Bancaire Française, Fédération Française des Sociétés d´Assurances, Fevad, Gixel, Groupe
La Poste, Imprimerie Nationale, Infogreffe GIE, In-Webo Technologies, Issy-Les-Moulineaux,
Keynectis, Kwift, La Banque Postale, Lasergroupe, Linagora, Ma-residence.fr, Naxfer - J&S
Concept, Neowave, Oberthur Technologies, Ordre des Géomètres-Experts, Conseil
Supérieur de l´Ordre des Experts-Comptables, OpenTrust, Primobox Resocom, Sagem -
Orga, Sealweb, SFR, Société Générale, Viadeo.
* Les autres partenaires n´ont pas souhaité rendre publique leur participation.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 144300
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI