L’agence allemande de cyber sécurité BSI vient de recommander l’utilisation du navigateur Chrome pour les postes de travail fonctionnant sous Windows 7, mettant en avant des fonctions telles que la mise à jour automatique pour justifier son choix.

Le « Bundesamt fur Sicherheit in der informationstechnik », bureau fédéral allemand pour la sécurité des systèmes d’information » vient de publier un guide des meilleures pratiques en termes de sécurité et le navigateur Chrome de Google remporte la palme pour la navigation Internet. L’organisme met en avant la technologie « bac à sable » qui isole le navigateur du reste de l’ordinateur et notamment du système d’exploitation, ou encore les mises à jour automatiques sont les principales raisons de cette recommandation.

Le BSI précise : « la protection de type Sandbox est implémentée avec plus de cohérence dans Chrome. Les mécanismes similaires dans les autres navigateurs sont soit plus faibles soit inexistants ». Notons que les avis publiés par le BSI sont généralement très suivis par les consommateurs allemands. Cette recommandation intervient après la mise en place dans Windows 7 de ce que l’on appelle »le Ballot Screen », c'est-à-dire la possibilité pour l’utilisateur de choisir le navigateur qu’il souhaite installer sur son ordinateur. Notons que cette option n’est pas proposée sur les version américaines car elle fait suite à une décision de la Commission européenne en 2009 suite à une plainte émise par Opera.

L’agence a également promu la version X d’Adobe Reader et le logiciel PSI (personal Software Inspector ) de Secunia, un utilitaire gratuit permettant d’effectuer un scan de son ordinateur afin de vérifier l’état des logiciels installés et s’ils nécessitent une mise à jour.

Notons que les résultats des navigateurs en Allemagne sont sensiblement différents des USA ou de la France. En effet, Mozilla Firefox dispose de 51% de parts de marché devant Internet Explorer avec 24,8 et chrome avec 14,3%. Cette distinction devrait certainement lui permettre de gagner des parts de marché



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 144326
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI