Dans un blogpost, Kevin Haley, le directeur de la sécurité chez Symantec, donne la liste des prédictions des menaces qui seront les plus actives en 2013 selon l’entreprise.

Les cyber-conflits vont se démocratiser

« Les nations, organisations et regroupements d’individus vont utiliser les cyber attaques pour montrer leur force et envoyer des messages » Pour Symantec, il y aura de plus en plus d’attaques menées par des groupes d’activistes envers les individus et les organisations non gouvernementales, notamment les sympathisants de mouvements politiques .

Les ransomwares

« En 2013, les criminels utiliseront des écrans de rançonnage plus professionnels, pour davantage toucher les émotions de leur victime, et ils utiliseront des méthodes qui rendront la récupération de la machine plus compliqué ».

Madware (mobile adware)

Symantec classe les madwares en 3ème position sur leur liste. C’est un adware sur mobile qui peut potentiellement révéler les informations des contacts, les détails de la localisation et l’ID du terminal. ce type d'attaque a connu une augmentation de 210% sur les 9 derniers mois.

Les réseaux sociaux

La menace contre les réseaux sociaux est stimulée par les nouveaux moyens qu’ils déploient pour monétiser leur plateforme. « Symantec anticipe une augmentation des attaques de malwares qui volent les informations de paiement et d’autres informations de valeur dans les réseaux sociaux »

Le cloud et les plateformes mobiles

Les criminels vont suivre les clients qui s’orientent de plus en plus vers les terminaux mobiles et le cloud. Les terminaux mobiles deviendront plus importants puisque les magasins et opérateurs se dirigent vers le paiement mobile qui n’est pas bien sécurisé.

Ces cinq prédictions sont un concentré de tous les avis des employés de Symantec qui sont basés sur des années d’expertise en sécurité informatique et devraient donc se rapprocher des principales menaces de 2013.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143934
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI