mardi 14 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 

Douze spécialistes de la sécurité informatique se sont rassemblés en un club baptisé HexaTrust : ils souhaitent ensemble donner un nouvel élan aux sociétés françaises, dans ce domaine, en réponse à l'affaire Snowden. De son côté, l'éditeur américain McAfee pourrait sortir dans quelques mois un petit gadget avec un système de chiffrement embarqué que la NSA ne devrait pas pouvoir déchiffrer.

L’Union (française) fait la force ! Douze PME et ETI (Wallix, Olfeo, Brainwave, Vade Retro, Arismore, Bertin Technologies, DenyAll, The GreenBow, Ilex, InWebo, Netheos, Olfeo, Opentrust) du secteur de la sécurité informatique et de la confiance numérique, l’ont bien compris. Intégrateurs, éditeurs, constructeurs… Ils  se sont unis pour former un club baptisé « HexaTrust ».

Ce club dit répondre « aux besoins des entreprises, des administrations et des organisations de toutes tailles, publiques et privées, soucieuses de bénéficier d’offres innovantes d’origine française… HexaTrust agira en coopération étroite avec les organisations professionnelles, les groupements d’utilisateurs et les acteurs institutionnels qui œuvrent pour renforcer la filière de Cybersécurité et de Confiance Numérique, en soutenant le développement de PME d’innovation et de croissance, futurs champions de la sécurité des systèmes d’informations. »

Réseaux dynamiques localisés

De l’autre côté, McAfee aussi essaye de riposter face à la surveillance désormais établie, pratiquée par la NSA : l’éditeur américain travaillerait au développement d’un gadget appelé « D-Central », permettant de décentraliser les réseaux et d’ainsi communiquer avec son smartphone, sa tablette ou son PC sans que l’agence américaine de renseignement ne puisse espionner les échanges. Il permettrait de créer un petit réseau privé, inaccessible à toute personne extérieure. Sa portée s’étendrait à environ trois blocs d’immeubles : dans cette zone de couverture, toutes les personnes présentes pourraient communiquer entre elles et échanger des données.

Cet outil intégrant un système de chiffrement que la NSA ne pourra pas pénétrer devrait coûter environ 100 dollars. Il nécessiterait encore six mois de développement. McAfee cherche des partenaires pour développer ce matériel.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 143031
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI