mardi 2 juin 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 
The Pirate Bay : tel est pris qui croyait prendre

Le célèbre site d’échange de fichiers plus ou moins légaux The Pirate Bay a été victime d’un intrusion informatique qui a permis à un hacker de mettre la main sur les données de 4 millions d’utilisateurs.

Ch. Russo, un hacker argentin, a réussi, en début de semaine, à pirater The Pirate Bay. Selon France24, « ce bidouilleur en herbe a pu accéder à toute la base de données des utilisateurs du site ». Plus de 4 millions d’adresses IP, avec leur historique de téléchargements ont été ainsi dérobées.

Alerter plutôt que dénoncer

Une telle manne aurait été une aubaine pour les associations de défense des artistes et des majors de divertissement. Ch. Russo a  pensé les contacter, mais il a finalement renoncé et préféré alerter la Toile sur les problèmes de sécurité de The Pirate Bay.

Ch. Russo a notamment mis en ligne une vidéo qui démontre comment il a pris en main le contrôle du site.

Le coup est dur pour The Pirate Bay : l’année dernière, ils avaient été condamnés à un an de prison et 2,7 millions d’euros de dommages et intérêts pour complicité de violation de droits d’auteur.  Mais cette fois-ci, c’est le silence radio qui règne : « peu après la révélation du « hacking réussi », The Pirate Bay a fermé une partie de son site », écrit France24.

Le site spécialisé dans l’échange de fichiers, Torrentfreak, a rapporté que selon des sources au sein de The Pirate Bay, plusieurs personnes étaient détachées pour s’occuper des failles de sécurité.

« Si quelques heures plus tard, le site était de nouveau fonctionnel, l’épisode risque d’avoir laissé un goût amer à ses millions d’utilisateurs », conclut France24.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

Droit d’accès et comptes à privilèges

Jacques Cheminat 0 142661
Equifax, Deloitte, Uber, les récentes violations de données ont souvent des techniques de piratages différentes, mais un élément commun, obtenir l’accès à des applications critiques comme les bases de données, les bases clients, les informations bancaires. En général ces programmes sont soumis à habilitation et rattachés à des comptes à privilèges. leur protection est donc une nécessité dans un monde de plus en plus ouvert et insécurisé. Dossier publié avec le concours de Kleverware.
RSS
12



Événements SSI