Le hacker de Sarah Palin demande la relaxe
David Kernell, l’étudiant qui avait piraté la messagerie de Sarah Palin, a demandé la relaxe. Il souhaite que la cour renonce à une peine de prison de 18 mois.

David Kernell, 22 ans, a été condamné cette année pour intrusion informatique sur la messagerie de Sarah Palin, ancienne candidate républicaine à l’élection présidentielle, et a été accusé de délit d’entrave à l’action de la justice. Il a effacé de son disque dur les preuves de son intrusion informatique sur la messagerie de Sarah Palin.

Les juges fédéraux demandent une peine de prison de 18 mois

La condamnation est assortie d’une peine maximale de vingt ans de prison et d’une amende de 250000 dollars. Les juges fédéraux ont quant à eux plaidé pour une peine de prison de 18 mois.

David Kernell, qui devrait être jugé dans le Tennessee le 12 novembre, a appelé à la clémence de ses juges, par la voix de son avocat, maître Davies, qui rappelle que si son client a cherché à supprimer des preuves de son action, cela devait être mis en balance avec le fait qu’il n’avait pas détruit complètement l’ordinateur, ou qu’il n’avait pas cherché à s’en débarrasser.

Une "aberration" de comportement

L’avocat a déclaré que le comportement de son client était une «  aberration » par rapport à son comportement normal, et qu’il avait été suffisamment puni par une «humiliation publique, un procès et une condamnation  pour crime. La dissuasion a été suffisante, en informant le public que l’accès à un compte e-mail est un comportement qui viole le droit fédéral », plaide encore maître Davies.

Threat Level avait révélé l’affaire en septembre 2008. David Kernell  avait piraté le compte de Sarah Palin sous le pseudonyme de « Rubico », et avait posté des images, dont deux photos des enfants de Sarah Palin, et cinq captures écran d'e-mails, sur 4chan et ImageShack. David Kernell avait utilisé l’information publique sur Sarah Palin pour trouver le mot de passe de son compte Yahoo !

Sarah Palin avait qualifié à l’époque l’incident comme étant le plus « perturbateur et démoralisant » de sa campagne pour l’élection présidentielle.



Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI