Une quantité non négligeable de malwares affectent Android, c’est pourquoi Google veut lui intégrer des outils anti-malwares.

Google souhaite renforcer la sécurité de son système d’exploitation Android dans les versions qui succéderont à Jelly Bean 4.1. Pour cela il est en train d’instaurer deux outils complémentaires afin de mieux sécuriser l’ensemble de son écosystème.

Le premier outil appelé App Check devrait permettre au géant américain d’inspecter toutes les applications déjà téléchargées pour s’assurer qu’elles ne soient pas infectées. C’est l’examen du code source du Google Play Store version 3.9.16 qui a révélé cette information avec la découverte par le site Android Police de phrases du type « Autoriser Google à inspecter toutes les applications de ce terminal pour trouver un comportement malveillant »

Le second outil permet de vérifier l’intégrité d’une application au moment du téléchargement, d’avertir l’utilisateur de son caractère malveillant et de la bloquer si nécessaire. Toutefois il sera possible de passer outre l’avertissement et de poursuivre le téléchargement de l’application.

La lutte contre les malwares constitue un pas important dans l’amélioration de ces services comme le montre l’acquisition par Google début septembre 2012 de l’entreprise espagnole VirusTotal qui a développé un service en ligne d’analyse de fichiers et d’adresses URL.

Mais la mise en place de tous ces outils sera-t-elle suffisante pour contrer le nombre très important de menaces sur Android ? Réponse avec la prochaine version.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI