Skype est accusé d’avoir fourni des informations personnelles sur un hacker à une entreprise privée de sécurité.

Les médias hollandais rapportent que Skype aurait remis les informations personnelles (nom, adresse mail, adresse) d’un de ses utilisateurs de 16 ans dans le cadre de l’enquête d’une entreprise privée sur l’attaque des Anonymous sur Paypal.

En 2011, les solutions de paiement en ligne avaient bloqué les donations pour WikiLeaks ce qui avait conduit Anonymous à lancer « l’Opération Payback » avec des attaques par DDoS contre Paypal, Visa et Mastercard.

Absence de décision de justice

Paypal a alors engagé iSIGHT, une entreprise spécialisée dans la sécurité pour enquêter. Un employé de l’entreprise a ensuite contacté Skype pour obtenir des informations sur un de ses utilisateurs qu’il suspectait d’avoir participé à l’attaque. Skype aurait ainsi fourni les informations de cet utilisateur alors qu’il n’y avait aucune décision de justice l’y obligeant.

Il semble bien que Skype aurait donc même violé ses propres règles de confidentialité qui stipulent qu’il ne remettra pas les données personnelles de ses utilisateurs à un tiers sans une décision de justice qui le stipule.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI