Une étude Radware / Ponemon sur la vulnérabilité des services en ligne révèle une hausse alarmante des cyber-menaces pour les entreprises.

Radware et l’Institut Ponemon ont enquêté auprès de 700 professionnels de l’IT et leur enquête révèle qu’une grande partie des entreprises n’est pas prête à faire face aux menaces actuelles.

65% des entreprises ont subi une moyenne de 3 attaques par DDoS sur les 12 derniers mois, mais moins de la moitié ont été vigilantes dans la surveillance de ces attaques et encore moins dans la mise en place de méthodes proactives et préventives afin de bien se protéger. Le directeur de la technologie chez Radware, Avi Chesla rapporte que « la réalité est que les cyber menaces sont en train de distancer les professionnels de la sécurité, ce qui rend les organisations vulnérables et non prêtes. »

Cyber-priorité n°1 : la disponibilité du service

Les attaques par DDoS coûtent 3,5 millions de dollars aux entreprises chaque année. Une attaque dure en général 54 minutes, les entreprises classent la disponibilité de leur service comme leur cyber-priorité numéro 1 mais affirment manquer de budget pour soutenir un programme efficace de cyber-sécurité.

75% des entreprises se basent encore sur les anti-malwares et anti-virus tandis que 60% des personnes interrogées souhaiteraient des technologies de contre-attaque qui stoppent l’ordinateur des criminels.




Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI