vendredi 3 juillet 2020    || Inscription
BanniereNews
 
 

Le hasard fait bien les choses : présente hier à l’IUT de La Rochelle pour un reportage sur la Licence Professionnelle Administration et Sécurité des réseaux, nous avons assisté à une présentation de Pascal Chour, que nous avions interviewé longuement sur le label SecNumEdu de l’Anssi (cf. n°54), qui apporte aux responsables enseignants de l’Université quelques éclaircissements sur la façon dont l’Anssi conçoit l’enseignement de la « sécurité du numérique » (c’est désormais l’appellation officielle de l’Anssi, même si nous préférons celle de sécurité de l’information) en France. Avantage : aucun autre journaliste n’était présent…

 

Dans ce petit amphi de l’IUT de la Rochelle où règne une température élevée, on est entre gens de confiance : que des responsables pédagogiques d’enseignement de la sécurité. Pascal Chour, de l’Anssi, commence par dresser un premier bilan de la labellisation SecNum Edu, dont nous avions beaucoup parlé dans le n°53 (cf dossier formation SSI). « Les labels, valables trois ans, ont été jusqu’à présent accordés à 30 formations », précise-t-il, « nous avons 10 dossiers en cours de traitement, et, à terme, nous nous attendons à avoir labellisé environ 60 formations » précise-t-il. Un point d’étape doit être fait à la fin du mois de juin avec les responsables concernés. 

18 000  inscrits au MOOC de l’Anssi

Parmi les autres sujets du jour un thès qui entraîne une grande satisfaction pour l’Anssi, celui du succès du MOOC (cf notre article) lancé il y a quelques semaines par l’Anssi : « on compte, précise PascalChour, pas moins de 18 000 inscrits à l’heure d’aujourd’hui », pour une formation en ligne gratuite et qui est restée relativement discrète. 

Sur la formation, qui reste un des chevaux de bataille de l’Anssi, et notamment de son directeur général, Guillaume Poupard, l’Anssi travaille à définir, en lien avec le Plan 33 (Nouvelle France Industrielle) des plate-formes d’enseignement pour combler certains « vides » des filières sécurité, par exemple la sécurité dans le domaine industriel.  Notons aussi que l’Anssi réfléchit à la création de formations certifiantes. 

200 formations SSI dans les pays européens

Enfin, et c’est une bonne nouvelle, Pascal Chour a affirmé que, dans le domaine de la formation à la SSI, la France n’avait pas à souffrir de son rang. Certes, l’Enisa (European Agency for Network and Information Security) recense par exemple sur son site plus de 200 formations dans les pays européens, et certains pays, comme notre proche voisin la Belgique, disposent d’une offre de formation dans le domaine tout à fait conséquente. L’occasion d'écrire de beaux reportages en perspective pour varier un peu du tour de l’Hexagone… 




Autres News Gouvernance

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier

RSS
12



Événements SSI